Lisette de Valention est de retour sur FFXIV

L’événement de la St Valentin version Final Fantasy XIV, la Valention, revient en Eorzea !

Artwork de la Valention 2016

Artwork de la Valention 2016

Lisette de Valention a accosté sur les côtes limséennes ce 02 février et, comme chaque année, les coeurs solitaires vont se mettre en quête d’une âme soeur. Un jeune Lalafell, sous couvert de l’anonymat, m’a confié son témoignage. Dans un souci de totale objectivité, je n’ai même pas du romancer certains éléments tellement il était déjà lui même pétri d’amour pour la belle Lisette Valention. Attention, certaines images vous viendront sans doute à l’esprit en lisant ce texte. Rappelez-vous que je ne suis que le messager et qu’un proverbe bien connu dit qu’il ne faut pas tirer sur le messager…

Il était là, seul sur le sable, les yeux plongés dans l’océan avec dans son dos Costa del sol et ses tentations. Pourtant, les miqo’tes qui se déhanchent, les épaules dénudées, ne l’intéressent pas. Non, lui, il n’a d’yeux que pour Lisette. Ah ! Lisette. Si belle, si inaccessible. Les draps de sa chambre aux feuilles de carline s’en souviennent…

Ah… Lisette. Délicieuse créature au regard pur comme l’azur. On dit d’elle qu’elle serait la descendante d’Arabelle de Valention. Celle dont la beauté n’avait d’égal en Eorzéa. Celle qui au péril de sa vie à voulu vivre son grand amour.

Il se promet que la prochaine fois qu’il verra Lisette il prendra son courage à deux mains et il se lancera. Il déclarera sa flamme qui brûle en son coeur depuis tellement de temps. Il aura sans doute les mains moites, de la sueur perlera sur son front mais il s’en fiche ! Fois de Lalafell, cette fois c’est la bonne. Lors de la prochaine fête de la Valention, tout de brocards d’or vêtu, il osera demander la main de Lisette. Peut-importe ses prétendants, qu’ils soient plus forts, plus beaux, plus musclés, il sait que lui seul pourra rendre Lisette folle de plaisir. Parce qu’il a une arme secrète. Un vieux grimoire très ancien, que Rowina a récupéré lors de ces dernières fouilles en Orient, intitulé « 1001 manières de pécho de la gazelle égarée en Eorzéa » de Dirkaelh Vandeh Tha une légende chez les Lalafell. Gnoméo doit se préparer maintenant.

La Valention approche.

La Valention, kézako ?
Cet événement tient son nom d’une ancienne marquise ishgardaise, Arabelle de Valention, célébrée pour avoir vécu un grand amour au péril de sa vie. C’est en l’honneur de son courage, qui a inspiré maints vers galants, que l’on fête depuis les amoureux, qui s’offrent des chocolats en gage d’affection, et ce, non seulement à Ishgard, mais partout en Éorzéa.

Cette année, notre Cité accueille un hôte de marque en la personne de Lisette de Valention. Vous l’aurez deviné, cette damoiselle appartient à la lignée de la beauté qui parcourut jadis le monde à la poursuite de l’amour véritable. Mais pourquoi cette dame de la haute société a-t-elle choisi de venir séjourner dans une ville réputée pour son aversion viscérale à l’égard des nobles ? (…) Je n’ai pas eu l’occasion de lui parler personnellement, mais d’après ce que j’ai compris, Lisette serait à la recherche d’un assistant pour l’aider dans son travail. J’ignore les détails, mais j’imagine que c’est en rapport avec la Valention.

Haut les cœurs et vive l’amour !

Yumah Molkot

(source)

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *