FFXIV Stormblood : L’avis de la rédaction

ffxiv stormblood, l'avis de la redaction

A quelques jours de l’implémentation du patch 4.1 : The Legend Returns, la rédaction d’Eorzea Times vous donne son avis sur Stormblood !

Arkhyna

Tant de choses à dire sur cette 4.0 que l’on attendait comme le souffle d’air frais sur le jeu depuis le cliffhanger de l’épopée. Déjà mettons en avant les choses qui font plaisir, l’histoire, on découvre une partie de la région d’Eorzéa déchirée par une occupation Garlemaldaise à laquelle il faut mettre fin et pour ce faire, le Guerrier de la Lumière et sa troupe de joyeux drilles partent avec le cœur rempli d’espoir en Gyr Abania pour faire la chasse aux troupes Impériales. La première chose qui frappe une fois arrivé dans les Marges n’est pas tellement les graphismes qui une fois de plus sont soignés, c’est surtout et avant tout la musique, Soken a fait un travail d’orfèvre avec les compositions et même à l’orée de la 4.1, le thème des Marges tourne en boucle sur mon orchestrion.

Autant l’Étendue de Rhalgr que Kugane en imposent pas mal de par leur design que leur ambiance générale, refuge de la résistance pour l’un dont l’architecture rappelle beaucoup la Perse, ville quasiment fermée pour l’autre, avec une architecture typiquement asiatique dans un pur style Japonais, j’ai beaucoup aimé les représentations culturelles (volontaires ou non) que l’équipe graphique a donné aux lieux, on jongle entre Inde et Perse pour l’un, Asie au sens large avec Chine, Japon, Mongolie et probablement Philippines pour la Mer de Rubis pour l’autre et ça fait un bien fou comparé à la 3.0 qui, à part des îles flottantes, n’avait rien de bien folichon.

Parlons un peu des personnages rencontrés maintenant –Et attention ça va spoil assez légèrement- Je n’ai pas vraiment trouvé mon compte avec les membres de la résistance Mhigoise, M’naago, Conrad et j’en passe ne sont pas si exploités que ça et c’est fort regrettable à mon avis, en revanche, l’accent est mis sur Othard et leur peuple, que ça soit Hancock avec ses lunettes ou Cirina lors du Naadam, on a cette espèce de magie que j’ai eu du mal à retrouver depuis la fin de la 2.0 et ça fait du bien.

Les donjons maintenant, ils sont comme… tous les donjons donc nécessaires à la progression mais, MAIS, le Palais des Marées Violettes et la Force de Bardam apportent quelque chose de nouveau, tant point de vue narration que mécaniques de combat sur le second boss, après question raid, on a bien entendu Omega et si certaines meutes de loup hurlent au fan-service, j’ai trouvé quelques justifications assez pertinentes qui ne demandent qu’à être exploitées dans le futur du jeu. L’énorme morceau de contenu à 24 joueurs étant Ivalice, j’ai bien entendu poussé mon cri de joie en lisant des références plus que bienvenues à Final Fantasy IX, la réputation des scénaristes et designers n’étant plus à citer, j’ai franchement hâte d’y mettre les pieds

Un point négatif majeur maintenant mais uniquement sur un avis personnel de rôliste. Square Enix, ils sont où les bâtiments ouverts ? Pourquoi on ne trouve que des portes fermées où il n’y a aucun moyen d’accéder aux intérieurs ? Vous nous aimez pas c’est ça ? Mais plus sérieusement, des bâtiments accessibles ne seraient pas de trop. J’avais également le grand espoir d’émotes un peu plus “militaires” que ce qu’on peut trouver, poser un genoux à terre, sortir une paire de jumelles, se mettre à couvert au sol, ce genre de petites choses qui certes n’ont pas d’importances pour un joueur lambda mais qui comptent tellement pour un rôliste.

Que dire d’autre à part que j’ai passé un bon moment sur la 4.0 et vu le taquet dans la nuque dans les cinématiques de fin, j’ai vraiment hâte de savoir ce qu’on nous réserve jusqu’à la 5.0 !

FFXIV Stormblood official artwork

Azélie

L’attente pour Stormblood n’a commencé pour moi qu’en février dernier, lors de la révélation du trailer dans son intégralité durant le Fan Festival de Francfort. La découverte du continent d’Othard, de Kugane a révélé en moi une réelle fascination, étant depuis toujours une férue de cultures asiatiques. J’étais donc ravie de voir une architecture semblable aux temples shintoïstes, mais également des paysages comme ceux de Yanxia, rappelant ceux des montagnes chinoises. Outre les inspirations et le parti pris graphique de cette extension, j’ai beaucoup aimé cet élan révolutionnaire et libertaire des populations vivant sous l’oppression garlemaldaise. Cela m’a donné beaucoup d’idées en termes de roleplay et d’histoires annexes, liées ou non à mon personnage.

Ceci étant dit, passons maintenant au scénario. Il s’est avéré qu’il y a eu des raccourcis un peu simples et que les libérations de Doma, puis d’Ala Mhigo, étaient presque « données ». Stratégie de l’Empire ? Nous le saurons en tout cas bien assez tôt. Les personnages annexes, comme le dit Arkhyna, sont trop peu exploités. Certains décèdent avant même que nous ayons le temps de nous y attacher. Nous en apprenons plus sur Yugiri, en effet, mais pour le reste, on « survole » probablement un peu trop les backgrounds. En revanche, j’ai beaucoup apprécié l’histoire de Yotsuyu, et c’est ce genre de personnage torturé, fruit d’une société qui a des côtés instables voir discriminatoires, que j’attends d’un jeu vidéo PEGI 16 et plus. Elle a été pour moi l’antagoniste principale de cette extension, qui avait une profonde aversion pour les domiens et avec une réelle raison à toute cette haine et ce mépris. En revanche, je trouve que Zenos est peut-être trop mis en retrait, pas assez exploité, ne serait-ce que sur son histoire, sa vie, ses idées. Il reste très, peut-être trop, mystérieux.

Enfin, pour ce qui est du gameplay, je trouve que les classes sont relativement bien équilibrées pour le moment. L’implémentation des jauges a ajouté une réelle dynamique à certaines classes. Chacun trouve son utilité dans une équipe ou un roster, et l’apprentissage de chaque nouveau job est devenu chose aisée. Les nouveaux donjons restent variés, même si j’ai personnellement eu un gros coup de cœur pour la Force de Bardam qui a un modèle que beaucoup souhaiteraient voir davantage dans le jeu. Le gros point faible du contenu PvE reste, pour moi, Oméga. Si j’avais trouvé le Labyrinthe de Bahamut, la Tour de Cristal et Alexander vraiment attractifs, avec une histoire intéressante et une mécanique agréable, je trouve Oméga un peu creux et vide. Les boss ont des stratégies lisses et peu intéressantes. De ce fait, j’attends beaucoup du raid Retour en Ivalice et je suis très impatiente de le tester !

Manah

Beaucoup d’émotions pour moi dans cette extension. J’ai retrouvé la magie des débuts de FFXIV. Chaque personnage rencontré lors de cette partie de l’épopée à fait naître en moi sympathie ou antipathie. Je regrette que Zenos soit cependant si plat. Je me suis réconciliée avec certains autres. S’arrêter sur un coin de carte pour regarder les couchers de soleils est redevenu un plaisir envoûtant, avec une préférence pour les zones Othariennes.

ffxiv stormblood beach

Kaderic

Un gros poids pesait sur Stormblood de par toutes les vidéos et annonces faites, sa sortie se faisait vraiment attendre et tenait bien en haleine les joueurs. J’ai pris grand plaisir à redécouvrir de nouvelles zones et les nouvelles musiques. Gros coup de cœur pour le continent d’Othard dont, j’espère, nous n’avons vue qu’une petite partie. Ravi aussi de pouvoir enfin constater le mode de vie et l’histoire Aoranne, cela manquait ; c’est bien beau de rajouter une race jouable mais on ne savait pas grand chose d’eux.

Pour ce qui est de l’histoire je suis plus mitigé. Il est vrai que les trailers ont peut être un peu spoilé l’histoire car on s’attendait à certains revirements. Du coup pour moi la partie Mhigoise était plutôt prévisible et plate de part les nouveaux protagonistes et adversaires. Peut être ces derniers seront plus développés par la suite. Autant par contre j’ai été très agréablement surpris de l’histoire de Doma, je ne m’attendais pas à autant de rebondissements. J’ai aimé voir l’évolution de nos héros en ces lieux. C’est peut être aussi cela qui me rend le reste plus fade.

En ce qui concerne le contenu maintenant, j’ai apprécié retrouver des ennemis d’autres Final Fantasy comme le Exdeath du 5 ou Yojimbo du 10, ainsi que de nouvelles mécaniques comme le golem de la Force de Bardam qui nous empêche d’attaquer et demande d’esquiver à la place ! Inédit ! J’attends maintenant de savoir ce que Ivalice nous réserve et veux revoir les Eons de Final Fantasy 12.

Petit point négatif toutefois je trouve qu’il est trop simple de jouer les personnages. Je me suis désintéressé du Paladin au profit du Chevalier Noir et ai délaissé l’Invocateur pour le nouveau Mage Rouge. Je trouve dommage de perdre l’envie de jouer certaines classe par des changements trop lourds qui, même si ça facilite la prise en main, fait perdre de l’intérêt a certaines classes. Gros exemple du machiniste que l’on vois très peu en jeu et se fait parfois insulter en instance.

Bilan quand même très positif car les petits points sombres sont vite oubliés par le plaisir de jouer, les belles musiques, et l’ambiance asiatique qui m’enchante. Vivement la suite !

Ysallyra

Une extension que j’attendais avec impatience, et qui ne m’a pas déçue ! J’ai beaucoup aimé l’épopée, malgré les nombreuses scènes dans les différents trailers, j’ai été assez souvent étonnée. Zenos, bien que pas forcément plus travaillé que ça sur le plan psychologique, a tout de même réussi à me faire ressentir, pour une fois depuis la 2.0, de l’effroi, et de la crainte.  L’épopée s’achève comme tout un chacun l’imagine, et c’est maintenant le saut dans l’inconnu pour la suite, ce qui dénote pas mal d’Heavensward, ou l’on savait plus ou moins vers quoi on se dirigeait de patchs en patchs. Mon gros coup de coeur pour un PNJ est pour l’instant Hien. J’ai été très surprise de voir quelqu’un de brave, qui redonne du baume au coeur à nos héros lorsqu’ils se sentent perdus, alors que je m’attendais justement à devoir épauler un chef de guerre complètement abattu par la tournure qu’avaient pris les évènements à Doma. L’évolution de Lyse a aussi été quelque chose que j’ai aimé observer. Il me tarde de savoir comment elle va redonner à Ala Mhigo sa splendeur d’antan.

Pas mal de nouvelles mécaniques de jeu m’ont vraiment bien plu. Entre autres, la visée interactive. Je veux plus de quêtes utilisant ça, j’ai trouvé ça génial ! Le second boss de la Force de Bardam, et la quête du Naadam ont aussi été d’excellents moments passés en Othard, et découvrir les coutumes du peuple Ao-Ra fût passionnant.

Les environnements, j’ai été un peu plus mitigée. Là où en Gyr Abania, j’ai eu la sensation de voir un mix du Thanalan et de Sombrelinceul, j’ai en revanche été subjuguée par la beauté des paysages d’Othard. Diverses inspirations orientales se ressentent aisément : Le Japon pour Kugane, les montagnes chinoises pour Yanxia, les steppes mongoles pour la steppe d’Azim. Tant d’idées qui sont parfaitement imbriquées les unes dans les autres pour constituer une magnifique contrée dans laquelle j’ai pris beaucoup de plaisir à me balader, à accomplir des quêtes et à mener mon épopée, et avec des thèmes encore magistraux, merci Soken !

En termes de contenu end-game, je dois aussi avouer avoir été servie ! Shinryû était un combat épique, je ne vois pas d’autre mot pour le décrire. Et Omega a pour l’instant su me réconcilier avec le raid, de par son scénario qui me semble vraiment intéressant, ainsi que de nouvelles mécaniques de combat également surprenantes (Halicarnasse, si tu m’entends…). J’ai cependant au départ été très contrariée des changements sur mon job principal, l’Invocateur, qui s’est à mon sens complexifié. Il m’a fallu du temps (beaucoup) pour parvenir à le prendre correctement en main.

En somme, je suis très satisfaite de ce que j’ai vu jusqu’à maintenant de Stormblood, vivement la suite dans quelques jours ! Entre Shinryû Extrême, Retour en Ivalice et la suite de l’épopée, nul doute que je vais encore passer pas mal d’heures sur FFXIV !

Et pour vous ? Quel est votre avis sur l’extension Stormblood ? N’hésitez pas à vous exprimer en commentaire !

Pour rappel, la mise à jour 4.1, “The Legend Returns” arrive ce mardi 10 octobre. Voici le trailer si vous l’aviez raté (attention, il comporte certains spoils !)

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *