Ce week-end du 18 et 19 février 2017 avait lieu le Final Fantasy XIV Fan Festival à Francfort, en Allemagne.

Durant ces deux jours, le staff de Square Enix a été aux petits soins avec les joueurs et les fans venus du monde entier.

L’événement se tenait au Festhalle, une immense salle pouvant accueillir jusqu’à 10 000 personnes.

Au programme : mini-jeux, animations, concours, concerts et annonces inédites ! (Le détail du programme est disponible ici.)

Nous avons notamment été très gâtés dès l’arrivée avec un sac de goodies contenant : une balle anti-stress, un carnet estampillé “Stormblood”, une clé USB Mémoquartz, un stylo et un crayon à papier, une gomme et un bracelet aux couleurs du jeu.

Nous avions également une carte pour poser une question à Naoki Yoshida lors de la lettre du producteur live, et une carte pour voter au concours d’art qui se déroulait durant le festival.

L’entrée et la gestion du flux de personnes étaient très bien gérées : nous avions des vestiaires à notre disposition, mais également des stands permettant de manger et de boire, dont le menu faisait un clin d’oeil aux boissons et repas que nous pouvons retrouver dans le jeu. Nous avions également la possibilité de rentrer et sortir du Festhalle à loisir et un grand centre commercial (Skyline Plaza) à quelques pas du lieu de la convention offrait la possibilité de manger selon nos envies du moment et de contenter tout le monde. Nous tenons donc à remercier Square Enix et toute l’équipe qui a effectué un travail formidable tout au long du week-end et qui a rendu ce moment d’autant plus appréciable.

Dès le samedi matin, lors du Keynote, nous avons été bluffés par la vague d’annonces concernant l’extension Stormblood (dont vous pouvez lire le récapitulatif ici).

Tout au long du Fan Festival, nous avions la possibilité de remplir le “Carnet de Khloé” qui se situait au dos de notre guide de l’événement. Chaque mini-jeu que nous faisions nous rapportait un tampon (que nous ayons gagné ou perdu), et la participation aux événements “en jeu” nous rapportait trois tampons pour la participation et deux tampons supplémentaires en cas de victoire.

 

Des séances de “live art” étaient également données par Yusuke Mogi, qui réalisait des dessins en direct devant de nombreux fans venus pour apprécier l’étendue de son talent. Certaines de ses oeuvres étaient également exposées, pour le plaisir de nos yeux.

Mais Final Fantasy XIV est avant tout un jeu, c’est pourquoi deux majeures activités étaient accessibles durant les deux jours de festival.

La première, le raid de 24 joueurs sur le nouveau Proto Ultima. Un défi à la hauteur des rédacteurs d’Éorzéa Times qui l’ont passé sans grande difficulté !

La seconde était la roulette défi avec handicap : en arrivant sur le stand, vous deviez faire tourner deux roues. L’une donnait un handicap (ex : jouer sans l’interface, n’utiliser que cinq sorts, …) et l’autre vous donnait le défi que vous deviez relever (qui correspondait à la même liste des défis disponibles dans l’outil de mission en jeu).

Ces activités étaient très appréciables. En effet, cela nous a permis de jouer avec des personnes que nous ne connaissions pas forcément. Comme en jeu, certes, mais nous pouvions réaliser, de par le fait de les voir en chair et en os, qu’il ne s’agit pas d’un simple jeu. Toute une communauté vit autour, et nous avons ainsi pu nous retrouver autour d’une passion commune, communiquer, rire ensemble, malgré l’éventuelle barrière du langage.

 

 

Le concours de cosplay a été réellement époustouflant : les artistes (car je considère qu’à ce niveau, cela relève de l’art) se sont surpassés pour nous offrir un magnifique spectacle en nous faisant parfois rire grâce à leur mise en scène amusante. Nous vous laissons admirer cela par vous-même avec un florilège des plus belles réalisations de ce Fan Festival de Francfort.

 

 

 

Les concerts étaient splendides et nous ont transportés. Beaucoup de larmes et d’émotions durant celui de Susan Calloway et Benyamin Nuss.

Les Primals, quant à eux, ont déchaîné les foules lors d’un show mémorable, dimanche, en fin de journée.

 

 

 

 

 

Nous avions également un mur de dédicaces à notre disposition pour pouvoir écrire toutes sortes de mots. Certains ont déposé des portraits et érigé un autel dédié aux personnages décédés dans le jeu.

 

 

 

 

 

Durant ce week-end, l’ambiance était aux rires et à la bonne humeur. Naoki Yoshida, Foxclon et Koji Fox étaient très accessibles et déambulaient dans les allées du festival en toute sérénité, acceptant autographes, photos, sourires et poignées de main. Les activités étaient diverses, variées, et nous n’avions pas le temps de nous ennuyer. Tout était incroyable et nous a laissé des souvenirs à jamais gravés dans nos mémoires et des étoiles dans les yeux. Une fois de plus, Square Enix a montré qu’ils pouvaient être à l’écoute de leurs fans, mais aussi nous offrir du spectacle avec un grand “S”.