Énormissime

Oui parce qu’il est parfois bon de commencer avec un superlatif avec une casse sensiblement démesurée mais, ô Douzes pardonnez-moi mon impudence car le trailer de la mise à jour 4.4, Prelude in Violet est sorti aujourd’hui et quel trailer mes amis ! Partons donc dans la review de ce qui sonne à mes oreilles comme la fin des vacances pour notre bon Guerrier de la Lumière et autant vous dire que je ne vais pas être objectif du tout !

“Un déluge de lumière, une mort sans forme qui se répand.”

Car il n’est pas de bon trailer qui ne commence sans y mettre une musique et quelques mots cryptiques pour nous mettre tout de suite dans l’ambiance et dès les premières secondes, nous nous retrouvons dans le cyclopéen refuge de Chaos dans sa version Final Fantasy I, le premier boss de l’Alphastice nous attends de pied ferme avec une nonchalance sans pareille. Le temps de le voir se lever, le logo Stormblood apparaît déjà que nous somme transportés dans une scène cinématique où autour d’une table sont rassemblés la plupart des acteurs majeurs des différentes Cités-États mais aussi notre bon Hien, convié pour on ne sait quelle raison, on en vient à se poser la question “Mais qui est alors ce mystérieux messager dont fait mention le mini-site de la 4.4“.

Quoiqu’il en soit nous voyons le Guerrier de la Lumière en grande difficulté sur son Yol au fur et à mesure qu’il progresse en pleine tempête de sable, tant et si bien que ce sera probablement l’élément déclencheur pour l’Escarre, le nouveau donjon qui prend place dans une terre désolée, vidée de tout éther à cause de l’invocation de primordiaux.

“Les Populare se font de plus en plus discret.”

L’Escarre

En parlant de notre fine équipe, les voilà dans un camp, probablement celui de notre cher Gaïus et de ses amis chasseurs d’Asciens mais on dirait que tout est au point mort… littéralement. Alors qu’il est conseillé de faire une démonstration de la toute-puissance Impériale nous voyons quelques images d’un combat dans un complexe au style tout à fait Allagois mais est-ce bien eux ou un prodige de rétro-ingénierie dans laquelle sont spécialisés les Garlemaldais ?

On apprends cependant une grave nouvelle de la bouche de Thancred, à cause de l’invocation d’un primordial et nous pensons forcément à Tsukuyomi à ce moment précis, de plus en plus de personnes ont tendance à ne plus s’occuper à la politique d’occupation de l’Empire. C’est alors que les images nous montrent nos compères dans le désert, sans nul doute celui qui est appelé le Désert de Nhaama à l’ouest des Steppes d’Azim et des corps sont présents ainsi que des machines, s’agirait-il de la rencontre qu’a fait Alphinaud et les Populare ?

Passé cette scène, on dirait bien qu’une cérémonie rituelle concernant le repos des défunts a lieu dans la région de Yanxia avec l’envoi de lanternes. C’est à cet instant précis que Kan-E-Senna nous informe que “Pas une parcelle de ce qu’on appelle l’âme.” n’a été perçue en quelqu’un, encore une fois, s’agirait-il du mystérieux visiteur du Refuge des Roches ? Alisaie semble perdue dans ses remords, incapable de venir en aide à son frère et ses camarades pendant que nous voyons Krile réagir d’une bien étrange façon, un lien avec l’épée que fait apparaître Ejika ?

“Tenzen, pourquoi pointes-tu ton arme sur moi ?”

Telles sont les paroles de Suzaku alors que nous voyons l’Oiseau vermillon dans son Nid des Lamentations et quel combat on nous promet ! Si vous avez fait les Abîmes de Bahamut, vous aurez probablement une certaine nostalgie à voir cet oiseau ressemble beaucoup à Phénix.

Ce boss a une sacrée ressemblance avec Kuja, vous ne trouvez pas ?

La phase deux du combat… bon parlons-en un moment voulez-vous parce que outre quelques mécaniques dévoilées et en tant que fan absolu de Final Fantasy IX, quand j’ai vu cet avatar aux cheveux rouges, peau blanche et vêtements blancs, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Kuja dans sa version transe et j’avoue que votre avis sur la question est vraiment le bienvenu !

Quoiqu’il en soit la rencontre se voudra aussi belle qu’envoûtante à l’image de la musique dont nous avons un bon aperçu et qui semble aussi planante qu’intense.

“Je vais t’apprendre, moi, de quoi sont capable les fils d’Azim !”

Oh tiens ! Salut Magnai ! Sadu est là aussi ? Mais c’est super, des plans courts montrant beaucoup de réactions dont notamment un Urianger resté assez discret ces derniers temps, probablement un peu trop. A l’issu de cette courte scène nous voyons un dragon voler dans une épaisse brume couleur émeraude, est-ce qu’il s’agirait d’un Midgardsormr recréé par Oméga avant que ce dernier n’entre dans la lice ? Trois boss hein… intéressant, qui pourrait donc bien être le dernier de l’Alphastice.

“Toi seul peut empêcher deux destructions.”

C’est sur ces mots que viennent beaucoup, beaucoup de scènes, le combat contre Oméga, une plume qui disparaît, les dirigeants des Cité-États qui semblent mis à mal, tout comme Cid qui semble trembler et Nero qui pour une fois n’a pas de remarque cinglante à faire, l’Arboretum Sainte-Mocianne dans sa version Hard et pendant que nous voyons l’artwork de la 4.4 qui se dessine petit à petit, Y’shtola se tient devant la structure de la Grotte du pilastre mais encore une fois, pourquoi ?

Omega, le retour

Et c’est sur un magistral “Un nouveau fléau point à l’horizon.que s’achève ce trailer et… pfouah que ça fait du bien d’avoir un trailer qui provoque un tel niveau de hype, les retours à a peine quelques heures sont très très positifs et on ne peut espérer que du bon tant point de vue PvE que arc narratif, j’espère ne pas m’avancer trop en disant que nous sommes à l’aube d’un tournant majeur dans l’histoire de Final Fantasy XIV mais si rien ne retombe jusqu’à la 5.0, ça va devenir assez difficile au niveau de l’attente !

Je ne peux que vous inviter à nous dire en commentaire ce que vous avez pensé de ce trailer et de ce qu’il nous réserve pour la suite du jeu, lâchez-vous sur les spéculations et à très bientôt pour de nouveaux articles !