Bonjour à tous !! Vous en avez marre de faire la quête Epopée ? De faire des quêtes annexes ? Et bien venez au Gold Saucer ! Pleins d’attractions vous attendent. Dans ce guide, je vais vous expliquer ce que le jeu ne vous dit pas sur les règles du Triple Triad.

Pour rappel : Les règles de base (sans approfondissement) sont consultables en faisant une partie contre la Croupière du Gold Saucer qui se trouve en X : 4.2 / Y : 7.4 ou sur le site du Lodestone.

Il existe deux types de règles qui peuvent s’appliquer sur les duels de Triple Triad :

  •  Les Règles Locales : Elles sont réinitialisées chaque jour à 15h (GMT) et sont appliquées à raison de deux règles maximum. Les tendances varient également selon les régions.
  • Les Règles Initiales : Ce sont celles décidées par un des adversaires, au nombre de deux maximum. Lors d’un duel contre un PNJ, c’est ce dernier qui les fixe, mais si deux joueurs s’affrontent, celui qui lance le défi a le privilège de les choisir.

Il est donc possible d’avoir au total 4 règles en même temps lors d’un duel !! Bon courage pour la gymnastique du cerveau 🙂 Le mien est déjà hors-service. tongue-out

Voici la liste des 14 règles spéciales du Triple Triad, il y en a des plus simples et des plus compliqués. yell

Ce sont les deux règles les plus simples. En effet, ces dernières permettent à chaque joueur de voir 3 ou toutes les cartes de l’adversaire durant tout le duel.

Le jeu choisit 5 cartes parmi toutes les cartes que vous avez débloquées et vous construit un deck. Ensuite, c’est à vous de gérer.

Au début du duel, le jeu échange une de vos cartes (aléatoirement) contre une de l’adversaire (aléatoirement également). Cela peut très bien être votre meilleure carte contre la pire. Les dés sont jetés !!

Durant le duel, les duellistes sont contraints d’utiliser les cartes dans l’ordre où ils les ont enregistrées dans leur jeu.

Les duellistes sont contraints d’utiliser les cartes de leur jeu dans un ordre déterminé aléatoirement.

La règle oblige les duellistes à rejouer en cas d’égalité, et ce jusqu’à ce qu’un vainqueur soit proclamé. Chaque joueur recommence avec les cartes qu’il avait capturées lors de la manche précédente. Si aucun vainqueur n’est déterminé après cinq duels, le match est déclaré nul.

La puissance des cartes est inversée durant le duel, le 1 devient la valeur la plus forte et l’As la plus faible. Il est donc conseillé d’avoir un deck composé de cartes bas niveaux.

Ex : La Carte Chocobo est parfaite pour cette règle, car elle possède une valeur forte (7) et trois faibles (1/2/3).

Durant le duel, si une carte possédant un As est sur la table, il est possible de la capturer en posant un “un” contre elle.

Alors, votre carte “tue” l’As.

Attention : Si le “un” est posé avant l’As, la règle ne s’applique pas. L’As battra votre carte.

Chaque carte appartenant à une certaine famille (Héritier/Impérial/Bête/Primordial) et posée sur le plateau de jeu augmente/baisse les valeurs des cartes de la même famille d’un point, que celles-ci se trouvent sur le plateau ou non.

Si une valeur atteint 11 ou plus, elle sera considérée comme un as.

Si une valeur atteint 1 ou moins, elle sera considérée comme un “un”.

Pour reconnaître les différentes familles, les cartes ont un insigne en haut à droite. (Ex: Voir photo)

Pour cette règle, c’est plus compliqué, il faut que deux cartes soient déjà posées sur la table et qu’elles soient adjacentes à celle que vous voulez mettre.

Ensuite, il faut que la carte que vous posiez possède les mêmes valeurs, de sorte que les chiffres identiques se touchent. Alors vous capturerez les cartes adverses.

Attention : Il faut forcément qu’une des deux cartes appartienne à l’adversaire pour que la règle s’applique.

Dans l’exemple : Le Bombo a un 4 à droite et le Tomberry un 2 à gauche. Si je pose mon Dodo au milieu (encadré), son 4 va toucher le 4 du Bombo et son 2 va toucher le 2 du Tomberry. Les valeurs seront donc identiques (4-4 / 2-2)


Pour cette règle, c’est plus compliqué, il faut que deux cartes soient déjà posées sur la table et qu’elles soient adjacentes à celle que vous voulez mettre.

Une fois votre carte posée, si l’addition des puissances adjacentes (Voir Photo) sur minimum deux cotés est égale, alors vous capturerez les cartes adverses.

Attention : Il faut forcément que l’une des deux cartes appartienne à l’adversaire pour que la règle s’applique.

Dans l’exemple : Livia (en haut à gauche) a un 7 à droite et le Pampa un 4 en haut. Si je pose mon “Griffon” au milieu (encadré), son 1 va toucher le 7 de Livia et son 4 va toucher le 4 du Pampa. L’addition donne 7+1 = 8 et 4+4 =8 alors je retourne les cartes adverses.

Le Combo est faisable uniquement lorsque les règles Plus ou Identique sont présentes.

Lorsqu’on retourne une carte grâce à l’effet Plus ou Identique, si les puissances des cartes voisines sont plus faibles, elles sont également retournées.

Elle choisit de façon aléatoire une règle parmi les treize pouvant être appliquées durant le duel en cours. Cette dernière change à chaque lancement de partie.

En espérant que ces explications ont permis d’éclairer votre lanterne ! Si vous avez des conseils pour mieux les décrire, je suis à votre écoute !! N’hésitez pas à laisser des commentaires !! Et maintenant, laissons place à la fête !! cool